Menu

Comment augmenter le trafic de son site internet ?

Un site internet doit se concevoir comme une vitrine virtuelle, et comme toute vitrine, son objectif est d’être vu… et donc visible. Cette visibilité passe par le référencement web, c’est-à-dire l’ensemble des techniques permettant à un site d’apparaître dans les meilleures positions des moteurs de recherche comme Google, Bing ou Qwant. C’est essentiel, puisque 80 à 90 % des clics se font sur la première page, et qu’un référencement en première page garantit un CRT (taux de clic) de 31,7% selon une étude Backlingo.

Comment alors augmenter son trafic internet, en augmentant son référencement ?

Comment augmenter le trafic de son site internet ?

Un site internet doit se concevoir comme une vitrine virtuelle, et comme toute vitrine, son objectif est d’être vu… et donc visible. Cette visibilité passe par le référencement web, c’est-à-dire l’ensemble des techniques permettant à un site d’apparaître dans les meilleures positions des moteurs de recherche comme Google, Bing ou Qwant. C’est essentiel, puisque 80 à 90 % des clics se font sur la première page, et qu’un référencement en première page garantit un CRT (taux de clic) de 31,7% selon une étude Backlingo.

Comment alors augmenter son trafic internet, en augmentant son référencement ?

Qu’est-ce que le trafic internet : définition du référencement

Pour une vitrine de magasin, il existe trois grandes raisons pour qu’un client passe devant et éventuellement s’arrête : il a cherché le chemin par lui-même ; il a vu une publicité du commerce et est venu car il y a été guidé ; il en a entendu parler par le bouche à oreille.

Ces méthodes se retrouvent peu ou prou sur internet, avec le SEO, le SEA et le SMO. Mais quelles sont donc les différences entre SEO, SEA et SMO ?

C’est quoi le SEO, le trafic gratuit ?

Le SEO (Search Engine Optimization) ou référencement naturel est un référencement gratuit, ce classement étant effectué par l’algorithme du moteur de recherche, car il considère ce contenu comme pertinent et de qualité.

Pour apprécier la qualité de ce contenu (texte, médias, densité…), Google utilise des algorithmes comme Colibri, qui fonctionnent selon un système de bonus malus.

Recopier un contenu existant pénalise par exemple un site, alors que générer des liens entrants de qualité ou backlinks le récompense.

L’une des difficultés vient du fait que Google modifie régulièrement ces algorithmes, obligeant à suivre les tendances de référencement : le recours à un expert SEO est alors essentiel pour être sûr de bien répondre aux dernières nouveautés de Google, que ce soit sur un ordinateur portable ou sur un smartphone.

Il existe pourtant un moyen très simple d’apparaître sur la première page d’une recherche Google, accessible à tous : c’est la fiche GMB Google My Business.

Augmenter son trafic gratuit, c’est donc commencer par mettre régulièrement à jour sa fiche GMB : c’est simple et c’est gratuit ! Même s’il existe de nombreuses astuces pour l’optimiser !

C’est quoi le SEA, le trafic payant ?

Le SEA (Search Engine Advertising) est un référencement payant, équivalent à une publicité. Google en est le meilleur exemple ; avec sa régie publicitaire Google Ads. Chaque professionnel peut acheter des keywords ou mots clés, aux enchères, dont la valeur varie dans le temps. Ces liens apparaissent souvent dans la page de recherches sous le label « Annonce sponsorisée ».

C’est quoi le SMO, le bouche à oreille ?

Le SMO (Social Media Optimisation) est un levier plus récent pour augmenter son trafic internet, puisqu’il consiste à faire connaître une marque ou des produits sur les réseaux sociaux, directement ou par l’intermédiaire des clients. C’est le moyen de se créer une communauté et une fidélisation, si bien que de grosses sociétés n’hésitent plus aujourd’hui à recourir à des influenceurs connus. Une campagne SMO suppose donc une vraie stratégie, car chaque réseau social possède ses propres spécificités en termes de média, de cibles, de contenu.

SEO, SEA, SMO, lequel est le mieux ?

Tous trois font partie d’une stratégie globale, le SEM ou Search Engine Marketing.

Il ne faut donc pas se demander si le SEO est mieux que le SEA ou inversement, ils sont complémentaires. Le SEA est idéal pour faire connaître rapidement un nouveau produit ou un nouveau service, alors que le SEO permet de se faire connaître dans la durée. Aurait-on l’idée de demander si le marathon est mieux que le sprint, ou inversement ?!

Comment mesurer le trafic de son site internet ?

Pour savoir comment augmenter le trafic d’un site, il faut évidemment disposer d’un outil de mesure sûr et reproductible.

Il est facile de mesurer le nombre de clics, mais un trafic internet doit s’analyser aussi bien d’un point de vue qualitatif que quantitatif.

Google propose pour cela un outil gratuit, la Search Console aidant à analyser les données de résultats de recherche propres à chaque site. L’outil Analytics génère ainsi de nombreux rapports de données, à condition d’avoir correctement paramétré le logiciel. A ce stade, il peut être intéressant de faire appel à un professionnel en référencement web, d’autant qu’une analyse n’est rien sans des solutions pertinentes et sur-mesure.

A terme, le but n’est pas seulement d’augmenter le trafic internet et le nombre de clics : c’est aussi d’augmenter la quantité de prospects qualifiés, pour augmenter son taux de conversion. En résumé, un médecin esthétique spécialiste du traitement des rides en Bretagne se moque qu’un cavalier anglais souhaitant faire du cheval dans sa région (ride Bretagne) clique sur son site !

Comment améliorer le référencement de son site ?

Augmenter le trafic web par le référencement suppose donc une stratégie globale, qui couvre tous les paramètres pris en compte par l’algorithme de Google.

Un expert référencement connaît toutes les spécificités, permettant de gagner des positions et de ne pas être pénalisé par des erreurs.

Voici les 5 points clef d’un bon référencement web, augmentant systématiquement le trafic vers un site web.

Conseil 1 : un contenu de qualité augmente le référencement

Google favorise de plus en plus les contenus hautement qualitatifs, avec une analyse de la longueur des textes, de leur plus-value rédactionnelle, des références données, du temps de lecture moyen sur les pages… Inversement, un contenu recopié ou présent des milliers de fois sur le web type plagiat ou copywriting ne sera pas ou peu pris en compte. Il faut donc viser la qualité, d’autant qu’elle légitime une professionnalisme tout en valorisant l’UX de l’internaute : rien de plus énervant que de lire un contenu fait de banalités.

Conseil 2 : une bonne réputation rassure Google

Google dispose de différents outils pour apprécier la réputation d’un site web, et la manière dont les visiteurs internautes le perçoivent. L’une de ces méthodes est le backlink, appelé encore BL (lien entrant ou lien retour).

Ce backlink génère du trafic d’un site A vers le site en question, dans un process général de netlinking. Ce backlinking peut être gratuit ou s’inscrire dans une stratégie payante ou de partenariat. C’est une reconnaissance de légitimité numérique.

Conseil 3 : avoir un site fluide augmente le trafic

Comme internaute, chacun a vécu ce moment où l’on clique sur une recherche Google… et on attend le chargement de la page… ou pas !

Avoir un site fluide augmente le trafic, mais cela suppose d’avoir un site optimisé aussi bien pour un notebook que pour un smartphone.

Alors que 60 % des recherches Google se font aujourd’hui sur Smartphone, Google a créé plus qu’un simple algorithme avec le Mobile First Index. Il est donc désormais primordial en 2021 de savoir comment faire un site « Mobile Friendly » et de vérifier la compatibilité de son site.

Conseil 4 : offrir du contenu multimédia augmente le référencement

En proposant du son, de l’image, de l’infographie et de la vidéo, le web s’est inscrit d’emblée dans une perspective multimédia. Le développement de la 4G, et bientôt de la 5G, a augmenté la fluidité du contenu vidéo, confirmant l’appétence des internautes pour l’image et le son.

C’est pourquoi Google propose désormais un référencement vidéo spécifique, permettant d’augmenter le trafic web vers un site. C’est un outil à ne pas sous-estimer.

Conseil 5 : internet est aussi un outil de proximité

Google estime que 46 % des recherches sont des recherches locales. Mieux, ce sont le plus souvent des requêtes de court-terme (50 % des internautes visitent le magasin dans les 24 h suivant la recherche locale) et efficaces (80 % des recherches locales convertissent). Avec l’explosion des recherches smartphone, l’expression « près de chez moi » dans les recherches Google a augmenté en deux ans de… 500 % ! Aucun professionnel ne peut donc aujourd’hui se désengager du référencement local, la première pierre étant la fiche GMB.

Augmenter son référencement pour augmenter le trafic web suppose donc bien une stratégie globale d’optimisation, pour définir les meilleures tactiques selon des objectifs de court-terme et de long-terme. Avoir un site internet, sans une stratégie de référencement, c’est comme une bouteille jetée à la mer…

Et l’océan du web est immense !

Article rédigé par Antipodes Médical

Notre équipe d’experts est à l’affut de l’actualité afin de vous apporter des contenus informatifs et éducatifs sur les dernières tendances en marketing et communication digitale.

un projet à nous partager ?