Menu

Quel est le rôle de la typographie dans l’image de marque ?

Depuis l’invention de la typographie par Gutenberg, celle-ci n’a cessé d’évoluer, devenant progressivement une discipline à part entière, entre communication et graphisme. Une bonne typographie aide en effet à véhiculer une culture d’entreprise. Amusez-vous à réécrire les marques Vogue, Instagram ou Fedex dans une police différente, vous verrez aussitôt combien typographie et marque sont intimement liées. C’est pourquoi il est essentiel de bien choisir la bonne typographie pour « raconter » sa marque et ses valeurs, sans la trahir.

Quel est le rôle de la typographie dans l’image de marque ?

Depuis l’invention de la typographie par Gutenberg, celle-ci n’a cessé d’évoluer, devenant progressivement une discipline à part entière, entre communication et graphisme. Une bonne typographie aide en effet à véhiculer une culture d’entreprise. Amusez-vous à réécrire les marques Vogue, Instagram ou Fedex dans une police différente, vous verrez aussitôt combien typographie et marque sont intimement liées. C’est pourquoi il est essentiel de bien choisir la bonne typographie pour « raconter » sa marque et ses valeurs, sans la trahir.

Qu’est-ce que la typographie ?

Il est possible de définir simplement la typographie comme la forme ou le dessin qui vont être appliqués à une police de caractères.

Arrondie, anguleuse, colorée ou allongée, elle donne aux caractères… leur caractère ! Et elle procure donc indirectement son caractère à votre marque ou votre activité. C’est pourquoi on ne peut choisir une typographie sans réfléchir en amont aux valeurs et aux émotions qu’on souhaite dégager, lesquelles doivent s’intégrer dans une identité visuelle cohérente.

Quel est l’impact de la typographie sur le client ou sur l’internaute ?

L’aspect « image » ou « dessin » qu’implique la typographie pourrait faire croire qu’elle est secondaire par rapport au texte et au sens de ce dernier.

C’est faux, car elle véhicule en réalité un sous-texte chargé en émotions, en impressions, en sensations, qui participent grandement à la manière dont le lecteur reçoit le message.

Amusez-vous à lire le même texte en police gothique rouge ou en police arial noir, vous verrez aussitôt que votre impression diffère… avec pourtant le même message écrit.

C’est pourquoi chaque marque ou chaque entrepreneur ne doivent pas s’arrêter au simple aspect graphique d’une typographie. Ils doivent la choisir, pour qu’elle soit cohérente à leurs valeurs, à leurs objectifs, à leur ADN. Introduire un hiatus entre le message et la manière dont il est reçu inconsciemment, c’est prendre le risque de supprimer toute portée au discours et à votre communication professionnelle.

C’est quoi la classification Thibaudeau ?

Face à la multitude de typographies existantes, il est apparu très tôt la nécessité de les classer en famille, pour mieux les choisir. Cette préoccupation n’est pas née avec Internet, puisqu’elle date de 1921. La classification Thibaudeau a été complétée en 1962 par l’Association Typographique Internationale ou Classification Atypl.

La classification Thibaudeau comprend ainsi quatre grandes familles.

  • Les Elzévirs à empattement triangulaire offrent un aspect artisanal.
  • Les Didots à empattement filiforme donnent une image de rigueur, de finesse, de raffinement.
  • Les Egyptiennes à empattement carrée dégagent une impression de force et de robustesse.
  • Les Antiques, sans empattement, procurent enfin une impression de continuité et de tradition.

Comment choisir sa typographie pour l’image de marque ?

Le plus simple est de d’abord définir les valeurs qu’on souhaite véhiculer pour choisir alors, selon des critères esthétiques, la typographie la plus en accord avec son message ou son site.

Les critères de choix d’une typographie

Outre la couleur et la forme générale, le graphiste peut jouer sur différents paramètres comme le corps (taille du caractère), les variantes (maigre à gras), la chasse (largeur), l’interlignage (espace entre les lignes), l’empattement (petite pointe à l’extrémité d’un caractère)… L’élément essentiel est alors d’assurer une forme d’harmonie, qui constitue déjà en soi un message.

Spécificités de la typographie médicale

Pour la typographie d’un site médical, il existe un certain nombre de règles générales à respecter. Il est admis par exemple que le bleu, le vert et les couleurs associées véhiculent une image médicale rassurante, là où le rouge du sang a un aspect anxiogène en médecine. Inversement, des teintes comme le jaune ou le orange procurent une image tonique, dynamique et gaie : si elles peuvent convenir aux images de jeunesse ou de beauté d’un médecin esthétique ou morphologue, elles peuvent être en revanche jugées inadaptées chez un oncologue. Le mauve, quant à lui, instille une forme d’élégance et de raffinement.

Le choix de la police de caractère pour un professionnel médical doit donc véhiculer une image rassurante de sérieux et de professionnalisme. Elle doit aussi s’adapter à la patientèle cible, notamment d’un point de vue sociologique et démographique, et au message souhaité : veut-on plutôt donner une image de modernité, d’originalité, d’optimisme, de tradition ?

C’est là où le praticien médical et le graphiste doivent longuement échanger, pour choisir une typographie originale, en attente avec les envies et les désirs du professionnel médical et de sa patientèle. C’est alors le point de départ d’une expérience utilisateur optimale.

Article rédigé par Antipodes Médical

Notre équipe d’experts est à l’affut de l’actualité afin de vous apporter des contenus informatifs et éducatifs sur les dernières tendances en marketing et communication digitale.

un projet à nous partager ?